Chargement...

En plein lac

Auteur

Slawomir Mrozeck

Acteurs

Claude Videau
Jean-Claude Humber
Matthias Leonhard-Lang
Pat La Gadji

Mise en scène

Jean-Pierre Passerat

« ...Quand je n'étais qu'un tout petit garçon, je faisais des rêves pleins d'avenir. Il est vrai que je ne me suis pas assez perfectionné, je n'ai pas atteint ce que je me proposais d'atteindre. Mais je sens qu'il n'est pas trop tard. Je peux encore réparer bien des choses, je jure que je ne me laisserai plus aller, que je viserai mes buts sans négligence. Oui, c'est vrai, j'ai eu des moments de faiblesse. Manque de confiance en moi, paresse, espoir perdu... Mais je vais le réparer, je jure que je vais le réparer. Je vais exercer ma volonté et former mon caractère, je vais acquérir le savoir et j'atteindrai tout ce qui me reste encore à atteindre. Je deviendrai quel qu'un ! »
Ils ont faim, mais les provisions sont épuisées ! Il ne leur reste qu’une solu- tion pour survivre : le cannibalisme ! L’un des trois doit être mangé, mais lequel ? Comment le désigner ? Par tirage au sort ? Par des élections ? Par le totalitarisme ?...
Par cette pièce en un acte, Mrozek traite des travers de notre société égoïste. Il revendique pour l’individu la libération d’une série de pouvoirs qui les conditionnent (parmi lesquels la moralité, voire l’idéal) et condamne les machiavélismes de la puissance et de l’hypocrisie, de la brutalité et du pouvoir.
En pleine mer, c’est l’abdication de soi-même au nom du sacrifice et en faveur de la collectivité.
« La liberté, cela ne signifie rien. C'est seulement la vraie liberté qui signi- fie quelque chose. Pourquoi? Parce qu'elle est vraie, donc meilleure. Mais où chercher la vraie liberté? Raisonnons. Si la vraie liberté et la li- berté ordinaire ne sont pas la même chose, où donc se trouve la
vraie ? C'est clair. La vraie liberté se trouve là seulement où la liberté ordi- naire n'existe pas. »

Galerie photos

Nos productions

Politique de confidentialité Réalisation EtienneEtienne